Anesthésiologie, réanimation et thérapie de la douleur

Présentation

Le Service d'Anesthésiologie, de Réanimation et de Thérapie de la Douleur a pour objectif d'offrir des soins spécialisés dans différents domaines.

Ils sont:

• La réalisation de tous actes thérapeutiques ou diagnostiques à caractère chirurgical.
• La réalisation de toutes les autres techniques qui nécessitent la collaboration de l'anesthésiste pour améliorer le confort du patient et augmenter l'efficacité de la procédure.
• La récupération post-anesthésique de tous les patients, dans leurs différents degrés de complexité, y compris les soins intensifs des patients chirurgicaux.
• Le traitement des douleurs aiguës et chroniques.

Le service couvre les trois centres hospitaliers aigus du Consortium Santé Intégrale :

• Hôpital Sant Joan Despí (Sant Joan Despí).
• Hôpital Général de l'Hospitalet (l'Hospitalet de Llobregat).
• Hôpital Dos de Maig (Barcelone).

Il le fait avec le désir d'être un service moderne et entreprenant qui soutient le reste des services de l'organisation, afin d'obtenir une assistance de la plus haute qualité et sécurité, centrée sur le patient, avec l'implication de nos professionnels et qui tend vers l'excellence. .

Le Service d'Anesthésiologie est organisé en trois pôles :

• Assistance
• Enseignement
• Recherche

  • Date de mise à jour: 01.01.2024

Chef de service

  • Maria Carmen Deiros García

    anestésiologie

    Chef de service

Membres
  • Maria Rosa Herrero Carbo

    anestésiologie

    médecin coordonnateur de services

  • Alejandro José Romero Fernández

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Ana Maria Larruy García

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Maria Auxiliadora Sola Parra

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • César Gracia Fabre

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Maria Elena Julvé Díaz

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Elisenda Pujol Rosa

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Esther Fernández San José

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Eva Maria Bassas Parga

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Francisco Jiménez Bien-Aimé

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Gemma Alrich Calvet

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Jésus Fernanz Anton

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Juan Ángel Santos Carnes

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Maire de Lourdes Blanco

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Maria Sanabra Loewe

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Meritxell Serra Valls

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Montserrat Bayo Sans

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Olaïa Güenaga Vaqueiro

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Patricia Iglesias Garzaball

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Patricia Magallo Zapater

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Rosa M Espuña Millán

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Roser Font Cabernet

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Mosquée Sandra Marmaña

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • Monsieur García Aranda

    anestésiologie

    médecin spécialiste

  • José Miguel Moncho Rodríguez

    anestésiologie

    médecin coordonnateur de services

Dans cette section apparaissent les professionnels du Consortium de Santé Intégrale qui ont autorisé l'affichage de leurs données personnelles.

  • Date de mise à jour: 01.01.2024

Unités et avantages

L'assistance est divisée en différents domaines :

 

• Anesthésie
• Réanimation
• Unités spécialisées
• Clinique de la douleur

anesthésie

Ce service est chargé de pratiquer l'anesthésie dans toutes les interventions chirurgicales, diagnostiques ou thérapeutiques potentiellement douloureuses ou nécessitant une sédation ou une immobilisation du patient.

Le processus commence par l'évaluation pré-anesthésique des patients, se poursuit avec la réalisation des procédures dans différentes zones de l'hôpital, se poursuit avec la récupération en réanimation ou en hospitalisation et se termine au domicile du patient, où le contrôle de la douleur est maintenu efficace.

Dans un premier temps, le bilan pré-anesthésique est réalisé à travers :

• Visite virtuelle au domicile du patient par téléphone
• Visite en personne aux consultations externes, aux patients hospitalisés et aux services d'urgence

Les procédures anesthésiques sont réalisées dans les domaines suivants :

• Consultations externes
• Zone chirurgicale
• Hospitalisation
• Hôpital de jour
• Urgences
• Salle d'accouchement
• Salles de diagnostic d'imagerie
• Unité de Thérapeutique Hyperbare

Consultations externes

C'est là que se déroulent les visites préopératoires en face à face. Deux anesthésistes et une infirmière spécialisée sont généralement disponibles. L'infirmière fait partie de l'équipe infirmière de l'unité de chirurgie sans rendez-vous (UCSI) ou de l'unité de réanimation post-chirurgicale (URP) et cela permet une continuité des soins pour les patients qui sont admis ultérieurement dans cette unité. Les mêmes infirmières spécialisées en anesthésie effectuent les appels téléphoniques qui sélectionnent les patients qui n'ont pas besoin de répéter leur visite préopératoire et effectuent ainsi la visite virtuelle.

Zone chirurgicale
Ce sont les zones où sont réalisées les procédures d'anesthésie les plus complexes et dépendent de la comorbidité du patient et du type d'intervention auquel il est soumis.

Hospitalisation
Dans la zone d'hospitalisation, le service d'anesthésiologie assure la continuité des soins à tous les patients chirurgicaux afin d'assurer un niveau adéquat de contrôle de la douleur, en plus de détecter et d'apporter des solutions aux éventuelles complications pouvant survenir après le séjour dans la zone de réanimation.
Dans cette zone, des visites préopératoires sont également effectuées pour les patients admis qui n'ont pas été visités auparavant.
Les procédures anesthésiques peuvent être réalisées dans des programmes chirurgicaux avec hospitalisation ou dans des programmes chirurgicaux sans admission (UCSI). Ces dernières impliquent qu'après l'intervention, le patient puisse suivre sa guérison à domicile sans avoir besoin d'être hospitalisé.

Hôpital de jour
L'anesthésie pour les cardioversions électriques est réalisée dans cette zone en collaboration avec le service de Cardiologie. Des ponctions lombaires sont également réalisées en collaboration avec les services d'Oncologie et de Neurologie.

Urgences
L'équipe d'anesthésiologie collabore à la prise en charge des patients en arrêt cardiaque et polytraumatisés.
De même, la sédation est pratiquée sur tous les patients qui en ont besoin.

Chambre de naissance
Le service d'anesthésie s'occupe de la patiente en travail en lui prodiguant des analgésiques et en surveillant son état vital.
Aide à la réanimation de base du nouveau-né.
Prendre soin de la patiente en cas de complication post-partum (par exemple, atonie utérine).
Assiste aux interventions chirurgicales obstétricales urgentes (césarienne, grattages ou cerclage).

Salles de diagnostic par imagerie
Le Service d'Anesthésie réalise une anesthésie générale chez les patients subissant une radiologie interventionnelle, la pose de prothèses dans le système digestif et une cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE). Il pratique également la sédation des patients qui en ont besoin pour des tests de diagnostic tels que l'imagerie par résonance magnétique (IRM) ou la tomodensitométrie axiale (TDM).

Unité de Thérapeutique Hyperbare
Le Service d'Anesthésie collabore et fournit une assistance aux patients pédiatriques qui nécessitent une anesthésie ou une sédation en chambre hyperbare.

Réanimation (récupération post-anesthésique et soins intensifs)

Dans la zone de réanimation, les patients sont étroitement surveillés et surveillés pour pouvoir détecter et traiter d'éventuelles altérations. Une partie de l'espace est dédiée à l'application de soins intensifs et, si nécessaire, de techniques de maintien de la vie aux patients qui en ont besoin en raison de la complexité de leur cas.

• L'hôpital Sant Joan Despí dispose d'une salle de réanimation mixte de 18 lits divisée en deux zones modulables : une pour le traitement des patients qui se remettent d'une anesthésie et une autre pour les patients nécessitant des soins intensifs. Deux des lits sont équipés d'une ventilation et d'une capacité d'isolation contrôlées. Cette unité de réanimation est suivie en permanence et en permanence par un assistant en anesthésiologie, 24 heures sur 365, 6 jours par an. Il dispose également d'une zone de récupération post-anesthésique équipée de XNUMX civières, rattachée à la salle d'examens.

• L'Hôpital Général de l'Hospitalet dispose d'une salle de réanimation d'une capacité de 10 lits. Cette unité de réanimation est desservie, selon les besoins, par l'équipe d'anesthésiologistes affectée au bloc chirurgical.

• L'hôpital Dos de Maig de Barcelone dispose d'une salle de réanimation d'une capacité de 6 lits. Cette unité de réanimation est desservie, selon les besoins, par l'équipe d'anesthésiologistes affectée au bloc chirurgical. Il dispose également d'une zone semi-critique fréquentée par une unité spéciale du service d'anesthésiologie composée de deux médecins intensivistes et de deux anesthésistes qui travaillent ensemble pour apporter un soutien thérapeutique aux patients critiques.

Unités spécialisées

Unité de Chirurgie Oncologique Péritonéale (UCOP)
Le service dispose d'une équipe spécialisée composée de 6 anesthésistes qui collaborent avec le Programme de Carcinose Péritonéale de Catalogne (PCPC), une référence nationale dans le traitement radical de la carcinose péritonéale.

Unité de Chirurgie Complexe pour Patients (UPQC)
Le service dispose d'une équipe composée de 4 anesthésistes qui collaborent avec l'Unité de Chirurgie Complexe pour les Patients, optimisant l'état de santé des patients présentant de multiples comorbidités.

Unité semi-critique (USC)
Le service dispose d'une équipe composée de deux médecins intensivistes et de deux anesthésistes qui s'occupent des patients nécessitant des soins intensifs à l'hôpital Dos de Maig de Barcelone.

Unité d'armoire de test
Le service dispose d'une équipe composée de 4 infirmières polyvalentes spécialisées en anesthésie et coordonnées par un médecin anesthésiste qui prennent en charge 4 salles d'examens plus une salle de réveil anesthésique.

Clinique de la douleur

Son objectif principal est d’améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de douleur chronique et de retrouver leur bien-être physique, social et émotionnel. Pour y parvenir, il dispose d'un groupe de professionnels multidisciplinaires possédant une vaste expérience dans le traitement de la douleur, des protocoles de traitement actualisés pour les différentes techniques et procédures, ainsi que les dernières technologies et avancées thérapeutiques dans ce domaine.

Les procédures anesthésiques sont réalisées dans les domaines suivants :
• Visite virtuelle au domicile du patient par téléphone
• Enquêtes externes
• Blocs opératoires
• Hôpital de jour
• Salles de diagnostic d'imagerie
• Hospitalisation
• Urgences

Les actions de soins réalisées sur les processus douloureux chroniques dépendent de la gravité des symptômes, sont multimodales et interconnectées, de sorte que différentes actions sont réalisées en même temps.

Les interventions contre la douleur chronique généralisée et localisée sont réalisées à travers :
• Pharmacothérapie
• Blocs nerveux : plexus, troncs et nerfs périphériques
• Blocages intraveineux
• Infiltration de points de déclenchement
• Iontophorèse
• Blocages du système nerveux sympathique : ganglions et chaîne sympathique
• Techniques de radiofréquence : facettes, branche postérieure, ganglions intradiscaux, chaîne sympathique et nerfs périphériques
• Mise en place de réservoirs implantés
• Traitements à la toxine botulique
• Neuromodulation (stimulateurs de la moelle épinière)

  • Date de mise à jour: 01.01.2024

Maladies et procédures

  • Anesthésie générale

    Il consiste à procurer aux patients un état réversible de perte de conscience, d'analgésie et de relaxation musculaire grâce à l'administration de médicaments anesthésiques par voie intraveineuse et/ou inhalée. Pour cela, il est nécessaire de réaliser la ponction d'une veine et la pose d'un cathéter à travers lequel les sérums et médicaments nécessaires seront administrés en fonction de la situation clinique du patient et du type d'intervention prévu. La respiration artificielle doit être maintenue. Ceci est accompli en plaçant un dispositif (sonde endotrachéale, dispositif supraglottique, masque laryngé ou autre) par la bouche ou le nez, qui est connecté à un appareil respiratoire.
    des risques Pendant l'anesthésie, peuvent survenir :

    • Réactions allergiques pouvant être très graves (la pratique systématique de tests d'allergie aux médicaments anesthésiques n'est pas indiquée car ils ne sont pas sans risques et ne sont pas concluants)
    • Altérations transitoires des signes vitaux, altérations respiratoires, cardiaques et neurologiques
    • Difficultés de gestion des voies respiratoires (dents cassées, lésion de la muqueuse buccale, passage du contenu de l'estomac dans les poumons, pouvant entraîner des problèmes respiratoires très graves)
    • Autres : ponctions veineuses répétées, ponction artérielle accidentelle, entre autres. Ces risques dépendent de l'anatomie (obésité, déformations), de l'état général, des pathologies antérieures associées (cardiaque, respiratoire, neurologique, rénale, hépatique, métabolique) et de la gravité de la maladie ou du traumatisme du patient, de la complexité de la technique d'anesthésie et de la même intervention chirurgicale ou processus de diagnostic qui doit être effectué.

  • Anesthésie locorégionale

    Elle consiste en l'injection, avec des aiguilles spéciales et au moyen de différentes techniques, de médicaments appelés anesthésiques locaux en des points spécifiques, dans le but de bloquer temporairement les nerfs qui transmettent la sensibilité de la zone où est réalisée l'intervention.

    On parle d'anesthésie topique et d'infiltration ou locale si le médicament est appliqué sur les muqueuses ou injecté sous la peau. La technique qui permet de déposer le médicament à proximité de nerfs isolés ou de groupes de nerfs est connue sous le nom d'anesthésie du plexus ou de bloc nerveux périphérique. Si le médicament est injecté à proximité de la moelle épinière, on parle d'anesthésie neuraxiale, qui peut être une anesthésie sous-arachnoïdienne, intradurale ou rachidienne, ou un blocage péridural, péridural ou extradural, qui en plus de l'injection permet la mise en place d'un cathéter à travers lequel la solution anesthésique est administrée.

    Contrairement à l'anesthésie générale, le patient reste conscient, même si parfois la combinaison avec une anesthésie générale ou une sédation est nécessaire pour un plus grand confort du patient ou pour les exigences de l'intervention chirurgicale.

    des risques Outre les risques prévus pour l'anesthésie générale, les complications de l'anesthésie neuraxiale sont généralement légères et passagères (rétention urinaire, démangeaisons, faiblesse musculaire ou sensation spongieuse de la zone entre autres) et graves (infection du site de ponction, maux de tête, maux de dos, convulsions et autres) sont rares. Exceptionnellement, peuvent survenir : des hématomes au point de ponction, des séquelles neurologiques graves ou un passage de l'anesthésique local dans le sang ou le système nerveux (provoquant des troubles respiratoires, cardiaques et neurologiques), pouvant nécessiter la suspension de l'intervention et/ou une conversion. à l'anesthésie générale. Dans les blocages nerveux périphériques, des altérations de la sensibilité (spongiosité, picotements) peuvent apparaître dans la zone dépendante des altérations nerveuses ou motrices, généralement transitoires, bien que si elles durent dans le temps, elles peuvent nécessiter différentes études diagnostiques et, si nécessaire, des traitements.

  • sédation

    Les techniques de sédation placent les patients dans un état de conscience, détendu, confortable et sans douleur pour divers examens et petites interventions, ainsi que pour compléter les techniques locorégionales. Comme en anesthésie générale, la même préparation, vigilance et surveillance sont effectuées. Cet état est obtenu grâce à l'administration intraveineuse de médicaments anesthésiques, analgésiques et anxiolytiques administrés dans des proportions et des doses appropriées pour chaque patient en fonction de son état de santé et de l'intervention à réaliser.

    des risques Outre les risques anticipés de l'anesthésie générale, il faut considérer la difficulté de prédire le point de transition entre la sédation consciente, la sédation inconsciente et l'anesthésie générale. Une sédation trop profonde peut produire des troubles cardiovasculaires et une dépression respiratoire (respiration lente ou arrêtée). Une sédation insuffisante peut entraîner un inconfort pour le patient et/ou une conversion à une anesthésie générale. Tous les risques décrits peuvent avoir différents types de durée, d’intensité et de gravité et peuvent, dans des cas exceptionnels, entraîner des blessures irréversibles.

  • Alternatives

    Les alternatives sont toutes les procédures d'anesthésie (générale, locorégionale, sédative ou une combinaison de celles-ci) qui sont viables.
    et acceptable dans chaque cas après évaluation de la balance bénéfice-risque.

  • Date de mise à jour: 01.01.2024

Le Service d'Anesthésie participe aux études cliniques suivantes :

• Etude multicentrique internationale FLUID-DAY
• Étude multicentrique internationale POSE

Il publie également dans des revues nationales et internationales et présente des articles et des travaux lors de congrès nationaux et internationaux.

  • Date de mise à jour: 01.01.2024

L’enseignement et la formation continue sont des éléments essentiels d’une assistance de qualité afin d’atteindre et de maintenir l’excellence de notre service. Il s'agit d'une obligation personnelle et institutionnelle qui vise à accroître la capacité et la compétence.

Le Service d'Anesthésie a pour objectifs pédagogiques ceux proposés annuellement par le Comité pédagogique, convenus et approuvés par le Comité de direction.

Le Service d'Anesthésie réalise les activités pédagogiques suivantes :

Formation spécialisée en soins de santé

• Unité d'Enseignement d'Anesthésiologie, Réanimation et Thérapie de la Douleur (MIR) accréditée par le Ministère de la Santé, Servicios Sociales e Igualdad.

• Formation de médecins résidents externes en anesthésiologie, réanimation et thérapie de la douleur (MIR) dans leur rotation en anesthésie régionale dans les hôpitaux suivants : Hôpital Général Universitaire Gregorio Marañón ; Hôpital Général de Vigo ; Hôpital Général Universitaire Santa Lucía de Cartagena et Hôpital Universitaire Virgen de la Arrixaca (Murcie).

• Formation des médecins résidents (MIR) dans leur stage en Anesthésiologie, Réanimation et Thérapie de la Douleur dans les spécialités suivantes : Chirurgie Générale et Appareil Digestif ; Chirurgie orthopédique et traumatologie ; Gériatrie; Médecine interne; Gynécologie et médecine familiale et communautaire.

Formation continue

• Cours accrédité en gestion des voies respiratoires difficiles
• Cours accrédité sur le bloc nerveux écho-guidé
• Cours de formation pour les infirmières en anesthésiologie
• Séances hebdomadaires de formation continue
• Séances mensuelles de formation continue sur la douleur chronique
• Cours de réanimation cardio-pulmonaire (RCR) à l'hôpital Dos de Maig

Le service participe également à la préparation de cours de doctorat, de cours internationaux, de masters et à l'élaboration de thèses de doctorat.

Participation aux commissions

• Commission pour l'amélioration de la pratique clinique
• Commission Douleur
• Commission de mortalité
• Commission de Pharmacie
• Commission d'éthique des soins
• Commission d'Hémothérapie

  • Date de mise à jour: 01.01.2024

  • PARTAGER